Fréquences relatives des 2 virus et des différentes formes


Fréquences relatives des isolements d’EHV-1 et EHV-4 sur les cas déclaré au RESPE de 2015 à 2018, toutes formes confondues.





Fréquences relatives des isolements EHV-1 et EHV-4 lors de formes respiratoires, d’avortements et de formes nerveuses chez les chevaux en France de 2015 à 2018.2
Les atteintes respiratoires sont principalement causées par l’EHV-4 ; les avortements et les atteintes neurologiques par l’EHV-1.



Les infections à herpèsvirus équins 1 et 4 (EHV-1 et EHV-4) sont très répandues. Un grand nombre de chevaux sont porteurs des virus.

Les virus herpès ont la caractéristique typique de rester dormants dans le cheval après une infection et de se réactiver à la faveur d'un stress ou d'une fatigue importante (long transport, sevrage, maladie...). On le voit par exemple avec le bouton de fièvre chez l’homme. Ce mécanisme de portage latent joue un rôle crucial dans le maintien et la propagation de l’EHV-1 et de l’EHV-4.

Une fois infectés, la plupart des chevaux seront porteurs du virus pour le reste de leur vie. 60% à 80% des chevaux sont ainsi porteurs du virus. Ces chevaux ne montrent pas de signes cliniques, mais l’infection peut à tout moment être réactivée, ce qui entrainera des symptômes plus ou moins marqués, une ré-excrétion du virus et la contamination possible d’autres chevaux.

EN SAVOIR PLUS