facebook pixel

Ce site web utilise des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site et permettant de faciliter votre navigation. Vous trouverez plus d'informations sur les cookies, la façon dont nous les utilisons et la façon dont vous pouvez en contrôler l'usage en cliquant sur le lien suivant. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies, ainsi que précisé dans notre politique d’utilisation.

France

Maladie de Marek

Infection due à un herpès virus qui touche les poulets, mais rarement les dindes en contact direct avec les poulets. Elle est présente partout dans le monde.

La maladie de Marek est une maladie lymphoproliférative, infectieuse et contagieuse due à un herpèsvirus qui induit une prolifération tumorale de cellules lymphoïdes dans un grand nombre d'organes et de tissus.

La maladie peut revêtir trois formes : neurologique, viscérale et cutanée.

Tout agrandir
  • L’agent de la maladie de Marek est un herpesvirus On distingue 3 sérotypes:

    • Sérotype 1: souches pathogènes, souche CVI ou Rispens
    • Sérotype 2: souches non pathogènes, souche SB1, 301 B/1
    • Sérotype 3: souches hétérologues, souche HVT FC, 126

    Le virus Marek peut prendre 2 formes:

    Forme intégrée dans le génome de la cellule hôte:

    • multiplication du virus puis cytolyse
    • cancérisation de la cellule hôte

    Forme libre au niveau de la couche sous épidermique du follicule pileux:

    • propagation par voie aérienne
    • contamination

    La diffusion de la maladie est assurée par la grande stabilité du virus excrété par les cellules de la peau. Tous les animaux, malades ou non, excrètent le virus.

  • Les symptômes dépendent de la localisation des tumeurs. Les paralysies sont causées par les tumeurs des nerfs. Les troubles généraux et la mort sont dues dus aux tumeurs des organes viscéraux. Parmi les symptômes, citons la paralysie des pattes, des ailes et du cou, la perte de poids, la couleur grise de l’iris, la déformation de la pupille ou les troubles de la vision, et le fait que la peau soit soulevée et rugueuse autour des follicules des plumes.

    La mortalité est variable: 30 à 80% pour la forme aiguë et jusqu à 100 % pour la forme suraiguë.

  • Le diagnostic est essentiellement basé sur l'examen anatomique et histologique des lésions. La mise en évidence du virus peut se faire par isolement en culture cellulaire ou par PCR.

  • Aucun protocole de traitement n’est actuellement disponible.

  • La prévention de la maladie de Marek repose essentiellement sur l’adoption de mesures d’hygiène et de nettoyage strictes (biosecurité) ainsi que sur la vaccination (vaccination dès que possible (couvoir, J1, in-ovo)). 3 types de vaccins sont utilisés: HVT sous forme lyophilisée :

    • Virus multiplié sur culture cellulaire, extrait et lyophilisé
    • Virus non excrété par le follicule plumeux, ne se propageant pas au sein de l ’élevage.

    HVT sous forme congelée :

    • Virus amplifié sur culture cellulaire et conservé en l’état dans l ’azote liquide à -196°C.

    Rispens sous forme congelée :

    • Virus amplifié sur culture cellulaire et conservé en l’état dans l’azote liquide à -196°C
    • Virus excrété par les follicules plumeux et se propageant au sein de l’élevage comme le virus sauvage. Les pratiques vaccinales doivent être respectées pour éviter l'echec vaccinal (vaccin bien conservé,bien décongelé, bien préparé, machine réglée et contrôlée).
  • La maladie de Marek est un des plus grands dangers économiques pour les élevages de volailles du fait des saisies et baisses de performances en production de chair; de la mortalité pour les animaux à vie longue et de la baisse de la production globale d ’oeufs.