facebook pixel

Ce site web utilise des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site et permettant de faciliter votre navigation. Vous trouverez plus d'informations sur les cookies, la façon dont nous les utilisons et la façon dont vous pouvez en contrôler l'usage en cliquant sur le lien suivant. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies, ainsi que précisé dans notre politique d’utilisation.

France

Encéphalomyélite Aviaire

Infection virale du système nerveux central des volailles

L’encéphalomyélite aviaire est une maladie infectieuse d'origine virale rencontrée chez le poulet , le dindon, la caille, et le faisan. Elle touche géneralement les jeunes âgés de 1 à 3 semaines et les adultes en âge de pondre. Elle est aussi dénommée "tremblement épidémique" du fait des mouvements de la tête des jeunes poulets.

Tout agrandir
  • L’encéphalomyélite aviaire est une maladie infectieuse d'origine virale. La contamination est soit:

    • verticale: à l’éclosion : maladie du jeune (moins de 3 semaines)
    • horizontale: sur pondeuses ou poussins dans l’éclosoir.
  • Parmi les signes d’infection, citons les tremblements de la tête, des animaux couchés sur le côté, l’ataxie et le regard éteint ainsi qu'une somnolence, un manque de coordination, une démarche instable. Les taux de morbidité et de mortalité varient de 40 à 60% et de 25 à 50% respectivement en fonction de la présence ou non d'une immunité passive chez les poussins. Chez l’adulte, une cataracte et une chute de la ponte et du taux d'éclosion peuvent être observées.

  • Les symptômes neurologiques classiques observés chez les jeunes poussins permettent de suspecter la maladie. Un diagnostic de laboratoire peut aider à confirmer cette suspicion:

    • Histologie cerveau
    • Immunofluorescence antigène
    • Sérologie anticorps
    • PCR dans les labos spécialisés
  • Pour assurer une protection maximale aux poussins les reproductrices sont vaccinées après l'âge de 8 semaines et au moins un mois avant la mise en ponte. Il s’agit d’un vaccin à agent vivant atténué. La vaccination se fait par voie orale dans l’eau de boisson.

  • Présente dans le monde entier.

    • Pondeuses: baisse de ponte en moyenne de 5 à 10 %.
    • Repros: baisse de ponte et d’éclosion.
    • Poulet de chair: pertes importantes.
  • 1 Schwartz LD. Poultry Health Handbook.4th ed. University Park, Pennsylvania: The Pennsylvania State University’s College of Agricultural Sciences, 1994;81-82.