facebook pixel

Ce site web utilise des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site et permettant de faciliter votre navigation. Vous trouverez plus d'informations sur les cookies, la façon dont nous les utilisons et la façon dont vous pouvez en contrôler l'usage en cliquant sur le lien suivant. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies, ainsi que précisé dans notre politique d’utilisation.

France

Trachéobronchite infectieuse

Toux de chenil

La « toux de chenil » est une maladie respiratoire, ou plus exactement un syndrome, très contagieuse. Elle se transmet par contact direct avec un chien infecté et est souvent associée aux chenils. Elle peut être d'origine virale et/ou bactérienne.

Tout agrandir
  • Plusieurs agents infectieux sont impliqués et les infections font généralement intervenir de nombreux agents. Les principaux virus sont le virus parainfluenza puis les adénovirus canins (CAV 1 et CAV 2) , le réovirus canin, l'herpès virus canin et le coronavirus respiratoire canin.
    La principale bactérie est Bordetella bronchiseptica. Les virus et les bactéries sont diffusés dans l'air par les particules provenant des éternuements et des expectorations des chiens infectés. L'infection se propage rapidement dans les endroits dans lesquels de nombreux chiens sont en contact direct les uns avec les autres, comme les chenils ou les expositions canines, et touche un très grand nombre de chiens. Les agents infectieux impliqués entraînent des lésions et une irritation de la muqueuse trachéale et des voies respiratoires hautes ce qui provoque une toux.

  • Les symptômes observés incluent une toux caractéristique d'intensité et de durée variables en fonction de chaque chien et de l'agent ou des agents infectieux en cause. La toux se manifeste sous forme de toussotements caverneux qui peuvent entraîner des haut-le-cœur, des éternuements, des reniflements ou des vomissements. La toux survient souvent lorsque l'animal est excité ou a fait de l'exercice. Elle peut être provoquée en touchant la trachée. Souvent, le chien a le nez et les yeux qui coulent, et a de la fièvre. Dans de rares cas, cette toux peut évoluer en pneumonie.

    Lors d'une épidémie, un grand nombre de chiens est généralement infecté, jusqu'à 80% dans les chenils, mais la plupart d'entre eux guériront complètement.

    Les symptômes commencent 3 à 5 jours après l'infection et peuvent durer 3 semaines, voire plus.

  • Diagnostic clinique

    • Dans un chenil, le diagnostic est relativement facile à établir lorsque l'infection fait suite à l'introduction d'un nouveau chien ayant rapidement entraîné une toux de chenil chez de nombreux chiens en contact avec lui.
    • Dans les cas isolés, le diagnostic peut être plus difficile à établir car la toux peut avoir de nombreuses autres origines.
    Tests diagnostiques
    • Il est possible d'effectuer des examens afin d'isoler le virus ou la bactérie responsable de la toux de chenil. Il est également possible de comparer les résultats des analyses de deux échantillons de sang prélevés à quelques semaines d'intervalle afin de rechercher la réponse immunitaire de l'organisme face aux différents agents infectieux.

  • Le traitement vise à prévenir les complications et à calmer la toux.

    • Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections bactériennes.
    • Les antitussifs, les bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires permettent de calmer la toux.
    Les chiens infectés doivent être isolés des autres chiens à risque et des mesures d'hygiène doivent être mises en œuvre.

  • La prévention passe par la vaccination contre Bordetella bronchiseptica et le virus parainfluenza. Les chenils (et pensions) refusent souvent les chiens qui n'ont pas été récemment vaccinés. L'animal doit être vacciné au moins 2 semaines avant d'aller à la pension ou de participer à une exposition canine.