facebook pixel

Ce site web utilise des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site et permettant de faciliter votre navigation. Vous trouverez plus d'informations sur les cookies, la façon dont nous les utilisons et la façon dont vous pouvez en contrôler l'usage en cliquant sur le lien suivant. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies, ainsi que précisé dans notre politique d’utilisation.

France

Infections des voies urinaires chez le chat

Néphrite et MBAUF

Les infections des voies urinaires sont fréquentes chez le chat. Elles sont connues sous le terme de « maladie du bas appareil urinaire félin » (MBAUF). Les chats présentent des signes semblables quelle que soit la cause de l’infection. Les MBAUF sont rarement dues à une infection bactérienne.

Tout agrandir
  • Les voies urinaires permettent d’éliminer l’eau et les nombreux déchets présents dans l’organisme. Elles comprennent deux reins qui filtrent et purifient le sang. L’excès d’eau et les substances chimiques indésirables cheminent dans un conduit appelé uretère, au départ de chaque rein, jusqu’à la vessie dans laquelle est stockée l’urine. Lorsque l’animal urine, la vessie se contracte afin que l’urine puisse s’évacuer par un canal unique appelé urètre.

    Une néphrite est une inflammation des reins. Elle peut être due à une infection bactérienne provenant de la circulation sanguine, d’une infection affectant les gencives de l’animal ou d’une plaie suite à un combat entre chats, ou bien d’une infection bactérienne qui remonte à partir de la vessie.

    Une cystite est une inflammation de la vessie. Il s’agit du principal type de maladie du bas appareil urinaire félin (MBAUF). Les cystites et les autres formes de MBAUF ne sont que rarement provoquées par une infection bactérienne. Parmi les causes, citons la présence de cristaux dans les urines ou de calculs dans la vessie et le niveau de stress de l’animal. Dans la majorité des cas de MBAUF, il est impossible d’identifier une cause : on parle alors de cystite idiopathique.

  • Les affections de la vessie (cystite ou MBAUF) peuvent avoir différentes causes mais les symptômes restent les mêmes. Des récidives sont observées chez de nombreux chats.

    De par sa nature, le chat cache souvent ses symptômes jusqu’à un stade avancé de la maladie. Parmi les signes observés, citons les éléments suivants :

    • les difficultés et la douleur lorsque le chat essaie d’uriner
    • le fait que le chat urine plus souvent
    • la présence de sang dans les urines
    • le fait que le chat urine hors de son bac à litière

    Si votre chat présente des difficultés à uriner mais n’émet que quelques gouttes ou ne parvient pas du tout à uriner, cela peut être le signe d’une obstruction des voies urinaires et il s’agit alors d’une urgence médicale, votre vétérinaire parle alors de « globe vésicale » car la vessie ne se vide plus et cela peu lui être fatal.

    Les atteintes rénales (néphrites) sont généralement dues à une infection transmise par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Parmi les symptômes observés, citons :

    • l’augmentation de la consommation d’eau et le fait que le chat urine plus souvent
    • une léthargie et de la fièvre dans les formes précoces
    • la perte de poids, l’affaiblissement général de l’animal et la perte d’appétit dans les infections au long cours

    Ces symptômes sont communs à d’autres maladies et il convient toujours de consulter votre vétérinaire.

  • Le diagnostic de MBAUF repose généralement sur les symptômes cliniques mais ne révèle rien sur la cause. La première étape consiste à analyser un échantillon d’urine, c’est-à-dire à examiner sa concentration et à identifier la présence de cristaux, de cellules sanguines et/ou de bactéries.

    La mise en évidence de bactéries dans les urines permet de poser le diagnostic d’infection bactérienne. Il est cependant possible que l’infection bactérienne soit apparue car un autre problème existait déjà (calculs ou cristaux dans la vessie). En cas d’infection récidivante, d’autres examens pouvant inclure des prélèvements sanguins, une échographie de la vessie ou des radiographies, peuvent s’avérer nécessaires.

  • Les objectifs du traitement de l’infection bactérienne sont les suivants :

    • Élimination complète de toutes les bactéries présentes
    • Soins dentaires, cicatrisation des plaies, le cas échéant
    • Alimentation spéciale afin de modifier le pH et la composition chimique des urines du chat
    • Retrait des cristaux obstruant l’urètre (chez les mâles)
    • Accès continu à de l’eau potable fraîche

    Un traitement antibiotique de longue durée est souvent nécessaire. Le fait que le propriétaire n’administre pas la totalité du traitement antibiotique à son chat est une cause fréquente d’échec au traitement.
    Votre vétérinaire déterminera le traitement adapté à votre animal.

  • Il est important d’encourager votre animal à uriner fréquemment. L’emplacement du bac à litière doit être étudié et la litière régulièrement changée, notamment si le chat infecté partage le bac avec d’autres chats.

    Les chats doivent en permanence disposer d’eau fraîche et manger de préférence des aliments en boîte afin d’essayer d’augmenter leur consommation d’eau.

    Il est essentiel de terminer le cycle de traitement antibiotique afin d’éviter que l’infection ne réapparaisse.

    Une alimentation spécifique peut être conseillée pour les chats sujets aux cristaux urinaires.