facebook pixel

Ce site web utilise des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site et permettant de faciliter votre navigation. Vous trouverez plus d'informations sur les cookies, la façon dont nous les utilisons et la façon dont vous pouvez en contrôler l'usage en cliquant sur le lien suivant. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies, ainsi que précisé dans notre politique d’utilisation.

France

Les infections à Clostridium

Les infections à Clostridium revêtent chez les bovins différentes formes. Les principales : les entérotoxémies, le tétanos, le botulisme, le charbon bactérien symptomatique.

Les bactéries responsables de ces maladies produisent des spores très résistantes dans l'environnement. Elles contaminent les animaux par ingestion ou contamination d'une plaie.

Tout agrandir
  • Les infections à Clostridies sont causées par des bactéries du genre Clostridium.

    • Les clostridies sont largement répandues dans l'environnement. On les trouve normalement dans les sols et les fèces. Elles produisent des spores extrêmement résistantes qui peuvent survivre dans l'environnement pendant de très longues périodes.
    • Elles sont également présentes dans le tractus gastro-intestinal et, sous forme de spores, dans les tissus des animaux en bonne santé.

    Toutes les espèces de Clostridium n'induisent pas de maladie, mais celles qui le font sont généralement mortelles.

    Les espèces de Clostridium pathogènes comprennent notamment :

    • Clostridium septicum (œdème malin).
    • Clostridium chauvoei (charbon symptomatique).
    • Clostridium sordellii.
    • Clostridium haemolyticum.
    • Clostridium novyi (hépatite nécrosante).
    • Clostridium perfringens de types A, B, C et D (entérotoxémie).
    • Clostridium tetani (tétanos).
    • Clostridium botulinum (botulisme).

    Les animaux en bonne santé sans signe apparent de maladie sont souvent infectés.
    Facteurs contribuant très fortement à l'apparition de la maladie :

    • Toute situation créant une opportunité pour les bactéries d'envahir l'organisme et de sécréter des toxines, c'est-à-dire blessure ou procédure invasive telle que la chirurgie, mise bas ou plaies perforantes.
    • Modifications brutales de l'alimentation, hyperphagie, acidose aigue.
  • Les signes cliniques vont différer selon le type de bactérie impliquée :

    • Clostridium perfringens principal agent des entérotoxémies : mort subite d'animaux apparemment en bonne santé.
    • Clostridium chauvoei agent du charbon bactérien symptomatique ("black leg"): myosite nécrosante oedémateuse
    • Clostridium septicum, novyi, sordellii: myosite nécrosante emphysémateuse
    • Clostridium tetani agent du tétanos: apparition de contractures musculaires, difficultés locomotrices, hyperesthésie, spasmes, évolution en général mortelle.  Clostridium botulinum: agent du botulisme provoquant une paralysie flasque quelques heures à 2 ou 3 jours après ingestion de la toxine. Evolution progressive vers la mort.

    Les signes cliniques, nécropsiques  et les données épidémiologiques permettent d'orienter le diagnostic. La confirmation suppose la mise en œuvre d'examens complémentaires.

    Les infections à Clostridies sont généralement d'évolution fulgurante et mortelle. Il n'est que très rarement possible de les traiter avec des antibiotiques. Dans certains cas, des antitoxines sont disponibles (tétanos).

  • La prévention des clostridioses passe par la vaccination. De nombreuses combinaisons de vaccins contre les clostridies sont disponibles et aident à protéger les animaux contre ces bactéries mortelles.

  • Les entérotoxémies touchent souvent les veaux en pleine santé à croissance rapide, ainsi que les vaches hautes productrices. L'impact économique de toutes les clostridioses est conséquent notamment du fait d'un taux de mortalité élevé.